La première télé 100% web du Bénin

« Les chefs d’États africains font autant que les esclavagistes libyens, pour préserver leur pouvoir »

 » Je me joins à tous ceux qui ont condamné cette situation ignoble ! Je souhaite que nos frères puissent recouvrer rapidement la liberté et retourner dans leurs pays respectifs ! Et surtout qu’ils ne se remettent pas sur ces routes de la mort qui ne les conduira que vers le pire! »

Je tiens cependant à me tenir à bonne distance de l’hypocrisie quasi –générale qui sous-tend les réactions officielles. Et celles de nombreuses autres personnes ordinaires comme vous et moi. Pour plusieurs raisons :

1°) Nous savions depuis de longs mois maintenant que nos frères mourraient en grand nombre dans la Méditerranée, ce qui signifie qu’ils étaient nombreux en Libye et nous le savions depuis que la crise libyenne a éclaté. Les indignations qui s’expriment aujourd’hui indiquent-elles que nous les préférons noyés qu’esclaves ? Puisque le nombre de morts dans la Méditerranée n’a pas vraiment diminué même si les médias n’y accordent plus le même intérêt ! J’y ajoute qu’en réalité, même du temps de Mouamar Kadaffi, les mauvais traitements subis par les noirs étaient courants et nous le savions ! D’ailleurs, on devine aisément que les comportements des Libyens qui réduisent les noirs en esclavage ne peuvent surgir brutalement du jour au lendemain ! Les noirs (je préfère ce terme plutôt que celui d’ « africains » qui inclut aussi les Libyens, laissant ainsi la liberté aux peuples arabes d’Afrique de nous appeler « africains » comme c’est couramment le cas) qui vivaient en Libye avaient déjà subi, à la chute de Kadaffi, de graves situations de maltraitance, d’emprisonnement injustifié, etc. que nos gouvernants et nous-mêmes avions préféré ignorer. 

2°) Qu’en est-il de l’esclavage en Mauritanie connu de tous, notamment avec le combat des noirs mauritaniens qui dénoncent cette situation depuis plusieurs années en essayant de se faire attendre des pays noirs et de l’Occident ?

3°) Qu’en est-il des traitements dégradants et des meurtres commis sur nos frères et sœurs depuis de longues années au Maroc, en Algérie et, dans une moindre mesure, en Tunisie, qui ont fait l’objet de reportages télévisés que nous avions tous suivis. Pourquoi les États noirs (appelés africains dans ces pays) ne portent-ils pas le débat au niveau de l’Union africaine ? 

4°) Qu’en est-il des traitements humiliants, dégradants et esclavagistes auxquels nos sœurs sont soumises au Liban, pays où certaines sont simplement défenestrées par leurs employeurs qui se considèrent comme leurs propriétaires (puisque leurs passeports sont systématiquement saisis), et cela depuis plusieurs années avec le silence complice des autorités de nos pays ?

5°) Pourquoi le rappel que nous avait fait Edgard Couao-Zotti dans son article publié par la Nouvelle Tribune en 2016 n’a suscité aucune réaction ni citoyenne ni officielle ; même notre Ambassadeur dans ce pays n’a pas cru devoir réagir à cet article !

J’ai été surpris qu’aucun de nos Chefs d’État, y compris le Président de l’Union Africaine, n’ait saisi l’occasion qui leur est offerte par la réprobation générale que suscite enfin la situation de nos frères et sœurs en Libye pour lancer le débat sur tous les cas que je viens de citer et qui sont couverts, avec leur complicité, par un silence hypocrite ! Je souhaite vivement que les Chefs d’État des pays noirs se comportent enfin comme les représentants de leurs peuples et posent clairement le problème à leurs homologues d’Afrique du nord, du Liban et d’ailleurs, afin que des mesures correctives et définitives soient rapidement prises! Je souhaite un peu de décence de leur part ! J’ai entendu certains d’entre eux s’exprimer mais aucun d’eux n’a osé tenter de crever l’abcès ! La préservation de leur pouvoir et de leurs relations personnelles est-elle donc plus précieuse que la vie de leurs concitoyens laissés à la merci d’autres peuples ? Il est vrai qu’eux-mêmes sont souvent prêts, dans leurs propres pays, à faire autant que les esclavagistes libyens, pour préserver leur pouvoir. Ceci explique t-il cela ?
JYS
IL EST TEMPS D’AVANCER !

Jean-Yves Sinzogan

1 commentaire
  1. Kaïzeuss sosee L'utilisateur dit

    Allez tous vous faire voire ailleurs hypocrites vous qui accusez les lybiens vous qui accusez les chefs d’États africains. Les occidentaux et les américains ont tué Kadhafi simplement parce qu’il voulait le développement de l’Afrique en dotant les d’un satellite et aussi parce qu’il voulait unir les état africains pour les rendre plus forts c’est ça le vrai péché de Kadhafi qui lui a valu la mort. Gbagbo lui son péché était de vouloir quitter le FCFA pour le développement des africains et aussi parce qu’il adhérait à l’idée de Kadhafi pour l’Union africaine. Pour ne citer que ces deux là. En clair tous les chefs d’État africain qui voudront le bien de leur population seront mater. Personnellement je ne crois plus aux accusations portées contre Adolphe Hitler. Parce que ce que mes yeux ont vu me suffisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.