Bénin: Nicéphore Soglo renie son fétiche et donne raison à son fils

L’ancien Président de la République , Nicéphore Soglo a exprimé sans ambages sa déception par rapport à la gouvernance du Président Patrice Talon , dont il a contribué à l’élection contre la directive que son fils à donner au Parti Renaissance du Bénin.

Après 19 mois de gestion , il s’est rendu compte, qu’il s’est trompé de choix et a conduit les électeurs de son parti en erreur. À l’entendre , la déception avait atteint son paroxysme , au point où il ne pouvait se taire pendant longtemps et faire semblant d’assumer un choix, qui selon lui cause assez de dommage au pays. Nicéphore Soglo dans sa déclaration démontrez que son soutien à Patrice Talon lors des élections présidentielles passées fut la plus grosse erreur politique de sa vie.

Cerise sur le gâteau , il se confond en excuse publique envers Lionel Zinsou, qui pour lui était le meilleur candidat. Bien évidemment, ce dernier n’a pas eu son soutien au nom du combat contre la ” France-Afrique ”. Nicéphore Soglo, était en effet , convaincu que le candidat Lionel Zinsou porté par le Président Boni Yayi était l’incarnation de la recolonisation , il fallait donc l’empêcher d’accéder à la magistrature suprême.

Il aurait peut être suivre son fils , Léhady Soglo qui avait choisi de suivre le candidat Lionel Zinsou, et aujourd’hui il ne serait pas obliger de revenir sur sa décision. Aujourd’hui il se rend compte malheureusement que c’est son fils qui avait raison. En son temps, il s’était mis dans une autre direction pour désavouer son fils, il a contribué activement à l’installation d’un ” fétiche ” , qui malheureusement s’est très tôt retourné contre ses intérêts. Il se trouve maintenant dans la contrainte de désacraliser son propre fétiche pour espérer un repenti de son fils et des militants de la Renaissance du Bénin.

Bien vrai, il a évoqué plusieurs raisons qui justifient son mea-culpa et son rétropédalage; mais il y a toujours lieu de se poser des questions sur les réelles motivations de cet acte, qui sort de l’ordinaire. Surtout quand on fait un lien avec les démêlées entre Léhady Soglo et l’État central.

1 commentaire
  1. Codjia dit

    soglo pere a toujours ete excuse moi le terme Soglo manque d’honnetete et de topujours
    Tromper tout t le monde pour prendre le pouvoir apres la transotion de 1990
    Sa presidence une banalite les baileurs de fond on verse des milliard pour redresser le Benin
    Quel projet il avait pour le pays?Qu’a t il fait C’est une honte cet homme!
    Il n’est pas le seul inspecteur des finances du BEnin
    Au Benin on prend les mediocres pour des excellents
    Il prouve au peuple benonois l’homme qu’il est reellement J’ai honte de ses hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus