La première télé 100% web du Bénin

Bénin : De faux médicaments dans nos pharmacies ?

« Came, Gapob, Ub Phar Sa, Ubi Pharma, Promo Pharma, Mediparma sont tous mes clients ». Ainsi se résumait la déclaration de l’honorable Atao depuis son lieu de cachette.
La nébuleuse affaire des faux médicaments se complique et se complexifie tant ces géants de la distribution béninoise sont touchés par ce scandale jamais imaginé dans cette partie du « film ». Incroyable…
Où peut-on se procurer aujourd’hui le bon médicament ? Dans quelle pharmacie béninoise ? La question mérite d’être posée. À quoi servirait l’appel de Cotonou contre les faux médicaments si, tous les grossistes et distributeurs- pratiquement tous-, s’approvisionnent dans le marché noir ? À quoi servirait toutes les luttes contre les faux médicaments si tous les professionnels censés protéger leurs ordres et les milliers de malades sont complices d’une si grande supercherie ?
Face à un tel scandale totalement surprenant et impensable dont les risques sont énormes et incalculables – poisons, résistances aux bactéries, insensibilités, hypertensions, Accidents cardiovasculaires etc-, il urge d’interpeller les auteurs de ces forfaitures et leur faire subir la rigueur de la loi. Dura lex, sed lex.
Les faux médicaments représentent à n’en point douter une grave menace pour la santé des malades et ils doivent faire l’objet d’une lutte sans merci.
Et que ce soit Came, Gapob, Ub Phar Sa, Ubi Pharma, Promo Pharma ou Mediparma, tous doivent être punis si nos officines sont alimentés à partir de Adjegounlê.
 Chronique de Romuald Boko

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.