MoovInter

Bénin : 49 millions détournés dans le traitement salarial des agents de l’État

Les travaux d’assainissement initiés par le ministre de l’économie et des finances au niveau du système de traitement et de gestion des salaires des agents de l’État révèlent de graves irrégularités financières. Les travaux ont mis à nue les manœuvres d’un réseau bien ficelé qui a réussi à détourner un montant estimé  à 49 000 000 de F cfa environ  , en falsifiant des documents dans la base de données du logiciel  » Sunkwe » qui s’occupe du traitement salarial.

En effet, lors des différents contrôles, l’équipe mise en place par le ministre Romuald Wadagni a constaté une contradiction entre les numéros matricules se retrouvant au niveau du logiciel et ceux qui se retrouvent au niveau du Fichier Unique de Référence (Fur) des agents de l’État. Ce dysfonctionnement a motivé la saisine de l’Inspection Générale des Finances (IGF). Cette dernière dans ses enquêtes découvre que les contrats de travail des personnes bénéficiaires des numéros matricules mis en cause sont faux.

--- Publicité---

Le mode opératoire du réseau se base sur les éléments suivants: imitation des signatures des autorités signataires, attribution de numéro matricule fictif, mention de corps professionnel fictif, désignation de poste de travail fictif. Seules les identités des personnes bénéficiaires sont réelles. Ainsi, les personnes interpellées dans l’affaire sont accusées de faux et usage de faux en écriture publique et escroquerie sur l’État.

Suite à une plainte déposée auprès de la Direction centrale de la police Judiciaire plusieurs personnes ont été interpellées. Il s’agit notamment de trois agents du Ministère de l’économie et des finances, de deux agents du Ministère de l’enseignement maternel et primaire et d’un ex agent du Ministère du travail et de la fonction publique. Après leur présentation au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Cotonou, certains ont été mis sous convocation et d’autres placés sous mandat de dépôt. Il faut souligner que les corps professionnels, les plus cités dans l’affaire sont: Instituteur contractuel, Instituteur adjoint contractuel, Secrétaire des Services Administratifs et Élève professeur adjoint contractuel.

--- Publicité---

2 commentaires
  1. La machine en marche dit

    Félicitations la machine est sur les Rail il sont pas de l’opposition mais de la mouvance voilà qu’il sont pris a mains par cette grand lutte que je salue très fort,et pas comme certaines nous font croire que c’est une lutte contre l’opposition sil vous vous croyez en sécurité a étant a l’opposition et volé le notre contribuable vous allez graisser les dents bonne continuation la rupture et tous en prisons pour les fausseur et corrompu

  2. YALODE H. Marius dit

    Je dis du courage et beaucoup de courage à la rupture car il faut vraiment de la ténacité pour mettre à nue ces indélicats, ennemis de la république. Ce qui me réjouit, est que ces voleurs savent bien que la loi contre la corruption est imprescriptible et ils ont une idée de ce qui les attend comme sanctions. Il ne faut pas qu’ils disent après que la rupture fait la chasse aux sorcières. Car plus que sorciers, ils sont des criminels de haut rang et doivent être jugés comme tel. En avant la lutte contre la corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus