La première télé béninoise 100% Web

Hilaire Coffi Dja: “un corrupteur ne peut pas mener une lutte contre un corrompu”

La lutte contre la corruption a été toujours un cheval de bataille pour les régimes successifs. Mais en dépit de la volonté affichée de mener la vie dure à ce phénomène, la corruption a toujours eu la peau dure. Qu’est ce qui pourrait être à la base de cet échec des différents régimes? Pour le juriste Hilaire Coffi Dja, cette lutte telle qu’elle est menée est non seulement inefficace mais elle est peu sincère et les personnes qui la mènent ne sont pas qualifiées.

En effet, invité dans l’émission ACTU MATIN du Lundi 13 Octobre 2017, le juriste Coffi Dja n’est pas convaincu de l’existence d’une volonté réelle des chefs d’Etat successifs de mener une lutte sincère contre la corruption. Il ne trouve pas par ailleurs de la sincérité dans les différents dossiers agités ses derniers jours par le gouvernement de la rupture. ” ..Moi j’ai dit que j’attendais de la rupture des actions phénoménales. Mais rien.”, se désole le juriste

...Où sont les anciens dossiers brandis par Jean-Baptiste Elias et ALCRER, les dossiers de PPEA2, les dossiers machines agricoles?

Hilaire Coffi Dja Enseignant - Juriste

Selon lui, les vrais dossiers de corruption sont casés et le peuple est distrait par de petits dossiers de corruption, des dossiers qui, à l’en croire, seraient ciblés contre des personnalités. Pour lui, la lutte ne peut pas être perçue sincère si les anciens dossiers qui concernent des proches du pouvoir et ceux qui le soutiennent et pour lesquels le peuple attend des actions fortes sont laissés de côté et qu’on s’occupe de nouveaux dossiers.

Il affirme par ailleurs que pour réussir à lutter contre la corruption, il faut réussir soi – même à être au dessus de la corruption. “..Si un corrupteur tente de lutter contre un corrompu et vice versa qui pourrait combattre qui ?” s’interroge t-il.

Il estime en outre que pour mener une lutte efficace contre la corruption, il faut mettre les gens dans les conditions qu’il faut. Or au Bénin, les acteurs politiques s’attribuent tous les avantages laissant ceux qui travaillent véritablement pour le pays dans la misère.

Et laissez-moi vous dire qu'avant de lutter contre la corruption, il faut d'abord voir les causes de la corruption. Pour lutter contre la corruption, il faut augmenter les salaires. On a augmenter le salaire des politiques et non des agents publics, ce qui frustre.

Hilaire Coffi Dja Enseignant - Juriste

Pour lui, “la corruption a beaucoup de visages : le dessous de table, le favoritisme; les détournements de fonds et la fraude sont autant de comportement de corruption et celui qui veut réellement lutter contre çà ne doit pas être soupçonné de ces actes.”

1 commentaire
  1. Sourou dit

    L’auteur de l’article a tout dit .C’est tou simplement triste pour mon pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.