La première télé béninoise 100% Web

Bénin: suspension du site “Les Pharaons”; les explications de la direction

Depuis la journée du dimanche 12 novembre 2017, l’accès au site web du quotidien “Les Pharaons” a été bloqué, laissant un message qui fait croire à un défaut de renouvellement d’abonnement, alors que le contrat, selon les responsables, court toujours avec l’hébergeur en France.

COMMUNIQUÉ DU SITE LES PHARAONS.

L’administration du Site Les Pharaons présente ses excuses à ses lecteurs pour les désagréments causés depuis le Dimanche 12 Novembre 2017. En effet, dans la journée de ce dimanche, l’accès à notre site web a été bloqué, laissant un message qui fait croire à un défaut de renouvellement d’abonnement, alors que le contrat court toujours avec l’hébergeur en France.
Saisi, il nous a signalé que des plaintes lui sont parvenues des autorités étatiques du Bénin,   après la publication aux environs de 11 heures heure de Cotonou,  d’un article lié à Maître  Lionel Agbo. Ces plaintes, venant d’un niveau supérieur et de certains réseaux d’influence, ont poussé l’hébergeur à suspendre le site, car dit-il, ne veut prendre le risque d’être interpellé par Facebook ou Twitter, où l’article incriminé a été aussi publié.
Toutes nos tentatives à ce jour pour expliquer à l’hébergeur que l’article en question n’est que le compte rendu d’une émission politique au Bénin sont restées vaines. Pire dans la matinée du Mardi 14 Novembre , l’hébergeur  »Obambu » a fermé tous nos accès, sans aucune notification.
Nos investigations ont révélé que les hébergeurs français sont facilement influencés par les puissances d’argent et les milieux politiques. Au regard de tout ceci, nous avons des raisons de croire que de fortes pressions ont été faites sur l’hébergeur, qui a simplement coupé tous les accès du site en violation des règles établies. Toutefois , des démarches sont en cours pour rétablir l’accès au site, et redéployer l’ensemble de nos données sauvées in extremis dans la journée du lundi, vers un autre serveur.   Tout ceci sera fait dans les meilleurs délais avec d’autres partenaires plus fiables et moins manipulables.
Pour finir , La rédaction du Journal Les Pharaons, condamne fermement cette démarche qui n’est rien d’autre qu’une attaque en règle contre son site d’informations, et donc une atteinte à la liberté d’expression, et invite les associations professionnelles des médias au Bénin, à engager un dialogue franc avec qui de droit afin que le presse béninoise puisse continuer  à traiter toute l’information nationale dans la plus grande liberté et indépendance.
L’administration.
4 commentaires
  1. Sonagnon dit

    Bien dit! Mais avec tout ce qui s’écrit sur les autres sites comme beninwebmedia, lnt les pharaons sont moins virulents, et je vois mal les autorités de ce pays chercher à museler la presse en général! A moins du comportement d’ un zélé de la république

  2. commeon dit

    suis surpris que ce soit les pharaons, alors qu’il y a de plus virulent

  3. Loool dit

    Vous êtes les prochains avec vos bêtises !! Bien fait lol comme ça vous comprendrez que le journalisme c’est une responsabilité pas un hobbie

  4. Le Maire du Bénin dit

    C’est la gestion de la presse avec ruse et rage. Qu’est ce que vous croyez? Mais toute chose a un temps. Du courage les Pharaons.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.