La première télé béninoise 100% Web

Bénin: les agents de la mairie de Zagnanado en grève

Chose promise, chose faite dit-on. La menace de grève agitée par le Syndicat national des fonctionnaires territoriaux du Bénin (Synafoteb) dans une pétition adressée au Maire a été effective ce mardi 07 novembre 2017. C’est le constat fait au niveau de la mairie ,dont le portail fermé portait la mention ” Avis aux public: l’administration est fermée pour une grève d’avertissement de 48 heures.” Les arrondissements ont été également touchés par ce mouvement de grève dont la genèse est ce qu’ils ont appelé ” injustice sociale ” de la part du maire Symphorien Misségbétché.

En effet, les agents de la mairie de Zagnanado , membres du Synafoteb réclament le remboursement de leurs arriérées des cotisations à la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale pour un montant estimé à 13 millions de Fcfa, le paiement des moins perçus, la mise à disposition du matériel de travail, la remise en service du guichet unique, la prise en charge de l’assurance maladie des travailleurs et la mise en exécution des actes d’avancement et de reclassement des agents.

Ainsi se présentent les points de leurs revendications, face auxquelles la première autorité de la mairie est restée insensible selon leurs propos. ” Lorsque vous êtes un père de famille et vous ne dialoguez pas avec vos enfants, le moment viendra et ils vont vous désobéir. Le maire Symphorien Misségbétché est un homme hostile au dialogue. C’est pourquoi nous avons décidé de manifester notre mécontentement de la sorte.”, a fait savoir Augustin Kéwouda, Secrétaire général du Synafoteb session de Zagnanado.

Cette grève de 48 heures est donc une occasion donnée au maire de se rattraper. Il urge pour lui d’appeler les différents acteurs autour d’une table de négociation, pour la résolution de ce problème , qui n’arrange en rien le développement de Zagnanado.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    La gestion du maire Symphorien M.est-elle bonne que les maires destitués?Depuis 2013 il ne fait que opprimer et brimer en fermer les populations innocentes et sans voix…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.