La première télé béninoise 100% Web

Bénin: Laurent Mètongnon appelé à s’expliquer devant la Bef sur le dossier Cnss

Les auditions dans le dossier des “commissions obscures” de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a démarré ce weekend au niveau de la Brigade Economique et Sociale (BEF). Monsieur Dramane Diatéba est le premier client reçu ce Vendredi 10 Novembre 2017 par les officiers de la Brigade Economique et Financière.

Son apparition dans ce dossier fait suite à un placement d’un montant de 04 Milliards de FCFA dans les Caisses de la Banque Internationale du Bénin (BIBE) après sa nomination en 2016. Selon les explications fournies par le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), le placement effectué est fait dans le dessein de sauvegarder les ressources de la caisse indûment déposées par les anciens responsables de la caisse.

Après cette audition qui ouvre le bal des auditions dans cette affaire qui a défrayé la chronique au sein de l’opinion nationale, le syndicaliste Laurent Metognon qui cristallise toutes les attentions dans ce dossier fera aussi bientôt son passage de la BEF pour justifier ce qui pourrait conduire un être aussi “sensé” que lui à accepter le dépôt d’une somme aussi importante dans une banque quasiment en faillite.

Cette procédure en cours permettra de situer les responsabilités dans ce dossier soulevé en conseil des ministres et qui a déclenché une guerre médiatique entre le ministère de l’économie et des finances, le directeur général actuel de la CNSS et le syndicaliste Laurent Metognon.

Mais au sein de l’opinion nationale on craint déjà que le passage de Laurent Metognon devant le Brigade Economique et Financier ne soit suivi d’une garde à vue dans l’optique de l’humilier. Il faut préciser aussi que des procédures judiciaire sont également enclenchées contre les responsables de la caisse dont Laurent Metognon.

A l’étape actuelle de la procédure, il importe de laisser la justice faire son travail en toute indépendance pour élucider les zones obscures de ce dossier qui suscite déjà assez de bruits au sein de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.