Bénin: des chefs d’unité de sécurité en conseil de discipline pour mauvaise gestion

Plusieurs chefs d’unité de sécurité seront bientôt devant le conseil de discipline. Telle est l’une des décisions issues du conseil des ministres en sa session du Mercredi 15 Novembre 2017.

En effet, il est revenu au gouvernement que plusieurs irrégularités auraient été constatées dans la gestion des fonds mis à la disposition des unités de sécurité dans le cadre du renforcement de leurs capacités opérationnelles et d’interventions au cours de l’exercice 2017.

Ces différentes irrégularités ont été détectées lors d’une mission de vérification qui a inspecté les fonds alloués à ces opérations. Après avoir travaillé du 1er Octobre au 1er novembre 2017, la mission de vérification a constaté un trou de plus de 60 Millions de FCFA. Ce montant représente l’ensemble des fonds distraits par une cinquantaine d’unités de police et de gendarmerie.

Au titre des irrégularités mentionnées dans le rapport de mission de vérification, on peut citer:

  • Placement illégal des fonds par certains chefs d’unité qui ont préféré mettre les fonds mis à leur disposition pour des patrouilles dans leur compte personnel;
  • La délivrance des factures fictives pour justifier l’utilisation des fonds;
  • Le détournement des fonds de leur objectif;
  • Des primes indûment payés à certains collaborateurs dans le fonds;
  • Le non remplissage des registres affectés pour les opérations d’achat de carburant.

Face à ces différentes irrégularités, le gouvernement du président Talon a décidé de relever de leur fonction, ces chefs d’unités de sécurité et de les traduire devant un conseil de discipline pour mauvaise gestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus