La première télé béninoise 100% Web

Amical : les notes des Écureuils lors de Bénin – Tanzanie (1-1)

Au deuxième jour du match amical international Bénin-Tanzanie, votre site a noté la performance individuelle de chaque Écureuil du Bénin. La note sur 10 est la fusion des propositions faites par quelques entraîneurs de Foot, journalistes, managers et supporters. 

Homme du match : il n’est pas béninois mais plutôt tanzanien. Abbas Nudathuri Yahya a été désigné sur l’ensemble des 90 minutes l’homme du match. Peu vu en première partie, il s’est révélé en seconde partie comme un pion essentiel des Taifa Stars. Abbas inépuisable a pris le milieu de terrain, faisant oublier la présence de Djiman et Verdon. Toujours au pressing, il a gagné beaucoup de ballons, il a réalisé tout ce qu’on attendre d’un milieu de terrain (superbes relances et des retours défensifs de classes). 

Par ailleurs côté béninois comme Homme du match : Jodel Dossou (7): très inspiré, Jojo a voulu en une soirée démontrer tout ce qu’il avait dans les orteils. Crochet, roulette, grand-pont, percussion rien a manqué au TGV avec ses centres. Disponible offensivement et défensivement, il n’a pas baissé de régime jusqu’à sa sortie à la 80e pour Marcellin Koukpo. Il aurait pu mieux faire s’il avait eu du sang-froid en fin de première période où il avait frappé trop fort en direction d’un but sans gardien. Et là la balle passe au-dessus. Cette exubérance de son jeu doit être répété prochainement…

Farnolle (6): il a passé une première partie calme. En deuxième période, il a été décisif sur un corner entrant et une frappe déviée hors de ses buts. Seul bémol, le but encaissé, mais il ne pouvait rien…

Kiki (5,5): présent défensivement, le jeune Écureuil s’est surtout illustré offensivement en réalisant des centres, et a même raté de peu l’ouverture du score après la 35e suite à une combinaison sur le côté gauche avec Djigla. Encore quelques gestes de trop. Il a failli mettre en difficulté son gardien suite à un excès de confiance. 

Adénon (5): il a été égal à lui-même, comme on le connaît d’ailleurs. Ce dimanche, il lui a manqué de rigueur sur le but marqué. Donc fautif sur le marquage.

Hountodji (6): il a été auteur d’une prestation plus que passable. Rigoureux défensivement, présent dans le jeu aérien et bon ball au pied, Cédric a été très à l’aise à son poste et très rassurant pour ses coéquipiers. Un bon signe pour l’axe des “Ecu” dans le futur.

Rodrigue (5): on lui connaît sa combativité son jeu vers l’avant et ses centres. Ce dimanche, il a été un peu timide, le jeune “Song”. Il a joué très bas, a raté deux passes en 90mn, mais a su souvent retrouver sur le couloir droit Jodel, pour apporter le danger. Il a été très intelligent sur ses marquages. On attend mieux de lui prochainement…

Djiman (5,5): il a réussi sa première partie de jeu, effarant dans la réussite de ses passes, l’avance sur ses duels et très engagé dans le jeu défensif. Il a pioncé comme tous ces coéquipiers en seconde période. À ce moment il a même été très motivé dans le jeu offensif gratifiant le public d’un “coup du sombrero”. La fatigue peut être une excuse pour lui et ses coéquipiers dans la baisse de régime.

Verdon (5): il ne s’est pas économisé dès le coup d’envoi. Il a été comme le meneur en milieu de terrain, et vu à plusieurs reprises dans le camp adverse. En seconde période, il a perdu sa verve sportive. Il a montré de belle chose dans l’ensemble jusqu’à sa sortie 62e, mais doit encore travailler pour se conformer au modèle africain, s’il veut être un grand milieu de terrain.

Sessegnon après le but sur penalty (PH Miguel Gnimassoun

Sessegnon (6): il a pesé sur la défense tanzanienne en première partie. Proche du but à plusieurs reprise le capitaine des Écureuils n’a pas fait un grand match. Il n’a pas été la bobine du jeu, lorsque son équipe était en difficulté. Mais il aura réussi son coup sur le penalty plat du pied et contre pied parfait. Il a raté en toute fin de partie la meilleure occasion a lui offert par Charbel Gomez.

Djigla le 07 béninois en action

Djigla (6): dribble, vitesse, tentative de frappe, rien a manqué à son jeu, même s’il n’a pu retrouver le cadre. Jusqu’à sa sortie après la 65e, il a tenté des choses. Et surtout baissé de régime au fil du match. Tchomogo a bien vu en le sortant à ce moment précis. Buteur contre le Congo et de retour de blessure, il pourra grâce à ces deux matchs en sélection retrouver sa place au sein de l’équipe niortaise.

Jodel en action

Jodel (7): voir plus haut

Mounie (5): impact physique très important sur la première partie, il a causé bon nombre de soucis à la défense tanzanienne. Il revenait chercher le ballon plus bas. Péché mignon très philanthrope en attaque. Il a trop souvent cherché à faire des remises surtout pour “stephe” ou a du retard sur les centres. Alors que le public attendait un but de lui, le rendez-vous est pris pour le futur. Deux occasions manquées en 53 minutes. Il sera applaudi par le public dès sa sortie à la 54e.

Poté en action

Poté (4): il est rentré à une période où les Taifa Stars dominaient. Il n’a pu apporter grand chose au jeu. Sa seule occasion a été une tête déviée par la tête d’un défenseur tanzanien. Chouchou du public, il a été aussi victime de l’engagement de l’adversaire qui ne voulait rien laisser passer. Ils ont été intelligents, les Étoiles du Pays en court-circuitant la liaison milieu-attaque.

Remplaçants (seul Poté, entrée à la 54e a été noté par nos experts)
Mama Séibou
Charbel Gomez 
Marcellin Koukpo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.