La première télé béninoise 100% Web

Anjorin Moucharafou: “c’est absurde de penser à après Tchomogo. Laissez-le faire son travail…”

Anjorin Moucharafou, président du comité consensuel de la FBF, est venu constater le comportement des officiels et le respect du dispositif au tour d’une rencontre de championnat ce samedi 28 octobre 2017. La rencontre Requins FC  Avrankou Omnisports qui s’est jouée au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou a été celle choisie pour la circonstance. Au terme de cette affiche le  « Ogbétché National » tel surnommé a profité pour nous détailler les raisons de sa présence. L’occasion été pour lui de parler du cas Tchomogo et d’éclaircir la lanterne de nombre de béninois sur sa présence dans la commission du Chan selon lui « c’est un droit ». Le tournoi de l’Uemoa et autres ont été abordés. 

Nos civilités président,
Comment appréciez-vous cette rencontre et qu’est ce qui justifie votre présence ici ?
Je vois que comme tout match de Foot, les Requins ont mieux joué et ils ont gagné. J’étais venu ici pour superviser le match pour voir le comportement des officiels sur le match. Et là, franchement, je n’ai pas été déçu, ils se sont bien comportés et la meilleure équipe a gagné le match.

Pourquoi la Fédération a décidé de désigner des superviseurs sur les matchs ?
C’est juste pour avoir la certitude de ce que nous avions eu le vrai champion.

A quoi peut s’attendre le public sportif béninois alors que le championnat est petitement en train de tendre vers sa fin ?
D’abord, j’encourage ce public à faire le déplacement pour encourager les acteurs. Parce qu’un stade sans spectateurs, c’est un cimetière. Je vous assure qu’actuellement il y a vraiment une compétition au niveau de la relégation et de la promotion et au niveau des équipes qui peuvent être éligibles parmi les trois premiers. C’est très serré, un match perdu change tout au niveau au cours de chaque journée. C’est pour la beauté et pour que nous ayons une seconde partie du championnat (play-off) très, très important.

Félicitation président Anjorin, vous avez été choisi dans la commission du Chan ?
Mais écoutez, les gens ne comprennent pas grand-chose. C’est un droit du Bénin ! Moi je ne sais pas pourquoi les béninois s’agglutinent au tour de ça. Rien n’est statique ! Nous avions gouverné avec le président Hayatou et bien, on a fait notre temps, il faut qu’une autre équipe vienne faire ce qu’ils savent faire aussi. Actuellement, j’ai le temps pour m’occuper du Football de mon pays. Et franchement, j’ai du plaisir à le faire. Maintenant que ce soit à la Caf, c’est un droit du Bénin que j’ai eu. Parce que tous les pays à la Caf ont droit à deux membres de la commission. Cela n’entraîne aucune complicité entre tel ou tel. Non ! Pas du tout ! Il n’y a là aucun mérite, c’est un droit.

Est-ce que la FBF est-il en train de concocter quelque chose pour le Bénin ?
Vous savez nous sommes en train de préparer le match de mars prochain contre le Togo. Aujourd’hui maintenant nous sommes en train de jouer les matches amicaux pour permettre à l’encadrement technique de choisir les éléments importants afin que le Bénin puisse faire le hold-up à Lomé. Si nous voulons aller au Cameroun, il nous faut aller faire le hold-up, pour être vraiment en sécurité.

Vous pensez que d’autres joueurs vont faire leur entrée chez les Écureuils ?
L’entraîneur va aviser en son temps. Seulement, on va continuer à jouer, pour voir la forme des joueurs et pour voir la meilleure équipe possible contre le Togo en mars prochain.

Oumar Tchomogo à son contrat qui va prendre fin en décembre, est ce qu’il sera renouvelé, c’est la question sur toutes les langues ?
Non ! Pourquoi vous aimez, vous occupez des autres ? Oumar Tchomogo à un contrat qui viendra à terme fin décembre. Pour le moment, il est encore là et il travaille. C’est absurde de penser à après Tchomogo. Laissez-le faire son travail et après les responsables aviseront. 

Bientôt, le tournoi de l’Uemoa, quel pays va l’abriter ? Et quand ?
C’est la Guinée Bissao, pour ce que je sais. C’est un tournoi politique, en principe, c’est la mi-novembre et on attend toujours… Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.