La première télé béninoise 100% Web

Cotonou-Elaboration du PDC 2 : des irrégularités relevées dans la phase de collecte de données

Le 04 septembre dernier, le maire par intérim de la ville de Cotonou a procédé au lancement officiel de la phase de collecte des données à la base dans le cadre de l’élaboration de second Programme de développement communal (Pdc 2). Selon Apollinaire Todan, Coordonnateur des activités d’élaboration du Pdc 2, cette phase consiste à faire l’évaluation du Pdc 1 qui va déboucher sur la collecte des besoins des populations dans le cadre de l’élaboration de Pdc 2. Mais sur le terrain, la réalité est autre.

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook le 11 septembre 2017, Landry Vodji, spécialiste en finance audit et contrôle de gestion, a relevé de nombreuses irrégularités dans la tenue des ateliers de quartiers considérés comme la phase la plus importante du processus d’élaboration du Pdc. En effet, en sa qualité de personnes ressources, Landry Vodji a pris part dans la matinée du 11 septembre 2017 à l’atelier de collecte de données dans le quartier à Agla petit château (13ème arrondissement de Cotonou). Voici son constat.

« Le travail qui est fait par les agents envoyés sur le terrain est bâclé car ceux qui viennent au contact de la population ne font pas un rapport d’impact du plan précédent et se bornent uniquement à recenser les besoins. Le hic, c’est que certains de ces besoins ont déjà été exprimés et 10 ans après, personne ne peut dire avec précision qu’elles ont été ceux qui ont été concrétisés, ceux en instance et les nouveaux à prendre en compte ».

Landry Vodji a par ailleurs fait observer que pour l’axe « développement économique », le budget alloué, dans le Pdc 1, pour la construction des parking, la praticabilité et l’entretien des routes et rues, la connexion des ménages à la SBEE, la fonctionnalité des feux tricolores, la diversification agricole locale (maraîchers), la formation des producteurs, le désenclavement, la création des mutuelles de crédit, est de 498.432.250.000 cfa sur les 10 ans, soit 69% du budget global du Pdc 1.

Landry Vodji, Spécialiste en finance audit et contrôle de gestion

« Sans le Pdc 1 et son rapport comment procéder à un diagnostic efficace ? » C’est pourquoi, Landry Vodji a interpelé les responsables de la mairie de Cotonou pour que le niveau du travail soit relevé pour une meilleure qualité du rendement. Par la même occasion, il a invité tous les jeunes à se rapprocher de leur Chef Quartier afin de participer à ces travaux qui sont d’une importance capitale dans la mise en œuvre du processus de décentralisation.

Rappelons que la loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin dispose en son article 84 que « la commune élabore et adopte son plan de développement ». Planifié sur 10 ans (2008-2017) le premier Plan de développement de la commune de Cotonou expire le 31 décembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.