La première télé béninoise 100% Web

Burkina Faso : rebondissement dans l’affaire coup d’Etat

Le 16 septembre 2015, un régiment de la sécurité présidentielle dirigé par le Général Gilbert Diendéré a pris d’assaut le palais présidentiel de la république du Burkina Faso pour reverser le gouvernement de transition installé à la tête du pays après la chute du Président Blaise Compaoré.

Deux ans après ce coup de force soldé par un échec cuisant après 7 jours de résistances des forces loyales au gouvernement en place, on apprend de sources judiciaires que le Tribunal militaire de Ouagadougou ouvre demain, jeudi 14 septembre 2017, une audience pour la confirmation des charges contre les instigateurs arrêtés et placés en détention.

Cette information du moins inattendue a été confirmée dans la soirée de ce 13 septembre 2017 par le site burkinabè d’information Burkina 24 qui renseigne que 23 personnes étaient inculpées dans cette affaire de coup d’Etat dont les généraux dont les généraux Djibrill Bassolé et Gilbert Diendéré.

« Le général Diendéré, chef des putschistes est poursuivi « pour crime contre l’humanité », en plus de 10 autres chefs d’inculpation », rapporte Burkina 24. De sources officielles, rappelons-le, l’attaque du palais présidentiel par les putschistes a fait 11 morts et 271 blessés. Les familles des victimes, constituées en association, réclament justice et protestent contre la libération provisoire des mises en causes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.