La première télé béninoise 100% Web

Bénin : la Cstb exige le retour des sociétés privatisées dans le patrimoine de l’Etat (Motion)

Motion à propos de la privatisation tous azimuts des secteurs stratégiques de l’économie et de la santé

Considérant que :

1-  Depuis la conférence nationale, il a été réaffirmé l’interdiction de privatiser les secteurs stratégiques et vitaux de l’économie nationale sous quelque   prétexte que ce soit, à savoir : les secteurs de la santé, de l’eau, de l’énergie, de la communication, des mines, les secteurs maritime et agricole, etc.

2- Il en est ainsi parce qu’il s’agit de secteurs névralgiques de l’économie nationale et de la vie de notre peuple ;

3- Malgré cette interdiction, le Président Patrice TALON depuis son arrivée au pouvoir en avril 2016, a fait l’option du « tout privé et de l’Etat minimum » sous le prétexte fallacieux que l’Etat est mauvais gestionnaire ;

4- Ce choix politique d’accaparement et de privatisation à outrance au profit du Président Patrice TALON et son clan, se traduit par la désarticulation et la privatisation sauvage de toutes les entreprises publiques et parapubliques : OCBN, SBEE, SONEB, SONAPRA,  ONS, ONASA, CNHU, HOMEL, Hôpitaux de zone, Bénin-Télécom, etc. … sous des vocables aussi divers que variés (privatisation ; mise en concession ; affermage, gestion déléguée, etc. …)

5- Cette privatisation sauvage s’accompagne de licenciements massifs de travailleurs abandonnés à leur sort.

Les délégués au 5ème congrès ordinaire de la CSTB :

Dénoncent cette politique de « tout privé et de l’Etat minimum » caractéristique du gouvernement de la rupture.

Condamnent ladite politique qui met des mères et des pères de famille dans la rue et dans la désolation au mépris de leurs droits et des textes en vigueur reconnus aussi bien au plan national qu’international.

Lancent un appel pressant aux militants de la CSTB, aux travailleurs de tous les secteurs et au peuple tout entier à se mobiliser comme un seul homme pour :

1- Arrêter ces privatisations sauvages tous azimuts des secteurs vitaux et stratégiques de notre économie qui font du Bénin une entreprise privée au profit du chef de l’Etat et de son clan.

2- Exiger sans conditions le retour des sociétés privatisées dans le patrimoine de l’Etat.

Fait à Cotonou, le 08 septembre 2017

Le 5ème congrès ordinaire.

3 commentaires
  1. CEDIS dit

    Pour tout béninois épris de paix et de justice,un seul individu ne peut décider de l’avenir de tout un peuple en privatisant tous azimuts les secteurs vitaux de l’économie. La lutte de la cstb est la bienvenue avec le souhait que les idéaux de cette lutte ne soient pas trahis.
    En avant chers syndicalistes la vérité est de votre côté.

  2. Anonyme dit

    Talon est entrain d’enfariner le peuple et passe à côté de ses objectifs les emplois sont supprimés à tour de bras c’est cela connaitre le pays?il manque de méthodes et d’harmonie il n’a aucune notions de bonnes gestions bientôt 2ans nous ne voyons aucune concrétisation et aucune realisation ne profil à l’horizon

  3. HarogoryWese dit

    Our financial team in Bakersfield will contact your shortly after submitting the form and will offer you the loan.Food For Thoughts Check the latest league table rankings by Dealogic. same day loans Read More US says credit scores should be free to all Consumers Union is asking the agency to limit the excessive fees charged for these loans extend payment schedules to a few months rather than weeks and consider caps on the number of payday loans a customer can obtain in a year.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.