La première télé béninoise 100% Web

Bénin : consommation de poissons « tilapia », le gouvernement lève l’équivoque

Par communiqué conjoint le 28 août 2017, le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche et le ministre de l’industrie du commerce et de l’artisanat ont temporairement interdit l’importation sur le territoire béninois. Un communiqué a alimenté les rumeurs sur l’interdiction de la consommation du poisson « tilapia » au Bénin. A la faveur d’un point de presse tenu le vendredi 08 septembre 2017, la Secrétaire générale du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Françoise Assogba Comlan a levé l’équivoque : « la consommation du poisson « tilapia » n’est pas interdite au Bénin ».

En effet, Françoise Assogba Comlan a rassuré l’opinion publique béninois et particulièrement les producteurs de poisson tilapia du Bénin que le virus « Tilapia Virus Lake » qui attaque les poissons « tilapia » dans certains pays n’est pas encore identifié. C’est pour quoi, elle a invité les producteurs à continuer la production de ce poisson. « Les consommateurs peuvent toujours en manger autant qu’ils peuvent, puisque des précautions sont prises pour éviter l’importation de cette ressource halieutique en provenance des pays à risque », a-t-elle précisé.

Les importations du poisson « tilapia » et ses produits dérivés, poursuit-elle, sont temporairement interdites à partir des pays où l’infection des populations de « tilapia », par ce virus est confirmée. « Ne pouvant pas prouver l’origine des importations de type de poisson par voies terrestre et fluviale, les entrées de poissons tilapia à partir des frontières sont interdites (…) Aujourd’hui, nous avons du poisson congelé qui arrive au Bénin sous forme de poisson mort. Donc, il va falloir contrôler toutes ces formes de poisson qui entrent dans le pays », a-t-elle fait savoir.

Rappelons que la décision du gouvernement béninois d’interdire l’importation du poisson « tilapia » fait suite à un communiqué d’alerte de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) sur une attaque virale dénommée « Tilapia Lake Virus » (TiLV) qui extermine, avec une mortalité pouvant aller jusqu’à 90%, les populations de poisson tilapia qu’elles soient en milieu naturel (lac, lagune, …) ou en élevage en Egypte, Thaïlande, Israël, Equateur et en Colombie.

1 commentaire
  1. […] Visitez le site de Beninwebtv Author: {Beninwebtv} […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.