La première télé béninoise 100% Web

Tabaski : Mévente au marché de bétail à Djeffa

La communauté musulmane marquera son nouvel an ce vendredi  1er septembre avec la célébration de la fête du mouton qui correspond à la commémoration du sacrifice d’Abraham. Comme l’a clairement signifié le Coran, les musulmans ayant les moyens immolent ce jour leur mouton, bélier et autre animal en guise de reconnaissance aux bienfaits d’Allah.

Peu d’affluence dans le marché de bétail situé à Djeffa dans la commune de Sèmè-Podji dans le département de l’Ouémé.

Sur tous les stands de vente, les vendeurs, en plein milieu de leur troupeau, n’ont d’autres occupations que la contemplation de ces animaux et la récitation de quelques versets coraniques  en attente d’un potentiel acheteur.

« Contrairement aux années antérieures, la mévente s’est complètement installée cette année », déclare Mohamed, Nigérien et vendeur de moutons à Djeffa.

Tout en exprimant son étonnement quant à cette absence de la clientèle cette année à moins de quelques jours seulement de cette fête, Mohamed dit avoir toujours l’espoir pour la vente qui lui permettra de réaliser un bon chiffre d’affaire cette année. « Nous sommes même obligés de vendre parfois en dessous du prix d’achat de nos animaux », signale pour sa part un autre vendeur liant la situation de cette morosité économique à la gestion faite du pays par le Président Patrice Talon.

Les rares acheteurs rencontrés sur le terrain  ont, à leur grande majorité, le même langage.

Pour ces hommes et femmes, la situation économique actuelle du pays ne facilite aucunement la bonne ambiance festive d’antan.

« J’avais toujours l’habitude de payer au moins quatre (4) boucs pour la Tabaski. Aujourd’hui, je me contente de ces deux (2) que vous me voyez embarquer. L’achat de ces deux a même été un grand effort », articule à peine Tidjani, fidèle musulman rencontré à la sortie du marché.

« Mais je reste quand même confiant qu’Allah fera, comme d’habitude, son œuvre », conclut-il. Du côté des vendeurs, ces derniers se disent aussi confiants étant donné que quelques jours les séparent encore de cette fête qui sera célébrée ce vendredi 1er septembre.

4 commentaires
  1. Amour SODJINOU dit

    Merci

  2. Anonyme dit

    Sans blague,
    Je trouve que vous êtes vraiment ridicules de mettre pour titre a la une : la mévente de moutons au marché de Djeffa quand on sais qu’un béninois: KEMI SEBA croupp en prison dont le procès a lieu aujourd’hui au Sénégal juste pour avoir désapprouvé une monnais coloniale et degradente.

    1. egg dit

      Sans blague,
      on te parle de la tabaski tu parles du Cfa. Macron vous a dit Celui qui ne veut plus du CFA n’a qu’ a en sortir

    2. Anonyme dit

      rire.
      Donc, tu n’as pas vu les articles sur KEMI SEBA et tous les articles liés au sujet???
      Est-ce parce que il y a procès, ils ne doivent rien écrire d’autres???

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.