La première télé béninoise 100% Web

Corée du Sud: 12 ans de prison requis contre l’héritier de l’empire Samsung

Le parquet sud-coréen a requis ce lundi 7 août, 12 ans de réclusion à l’encontre de l’héritier de l’empire Samsung dans le vaste scandale de corruption à tiroirs qui a emporté l’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-Hye.

Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe Samsung, Lee Kun-Hee, est accusé d’avoir été “le bénéficiaire ultime” des délits commis à l’occasion de cette affaire. Lee, 49 ans, et quatre autres cadres dirigeants de Samsung, qui pèse un cinquième du PIB sud-coréen, sont accusés d’avoir soudoyé la confidente de l’ombre de l’ex-présidente. Ils sont soupçonnés d’avoir versé à Choi Soon-Sil des millions de dollars en échange de faveurs politiques, en particulier l’aval des autorités à une fusion controversée.

Depuis la crise cardiaque de son père en 2014, M. Lee dirige « Samsung Electronics », le premier fabricant mondial de smartphones.

« Les prévenus entretenaient des liens rapprochés avec le pouvoir et cherchaient à obtenir des bénéfices personnels », a dit le procureur. Lee est en détention provisoire depuis six mois, période durant laquelle il a réalisé qu’il avait de « nombreux défauts » et qu’il y avait certains choses qu’il avait «omis de superviser » en tant que capitaine d’industrie.

Mais, a-t-il martelé: « je n’ai jamais recherché les faveurs de la présidente à des fins personnelles ».

La semaine dernière, en prenant la parole pour se défendre pour la première fois à la barre, il avait affirmé qu’il ne jouait aucun rôle dans les prises de décisions du groupe Samsung et qu’il « écoutait la plupart du temps les autres cadres ».

Les avocats de Lee Jae-Yong, qui dément tout, arguent que l’accusation ne tient pas debout et que les prévenus n’ont jamais rien cherché à obtenir en retour des sommes versées. Le jugement est attendu dans le courant du mois.

1 commentaire
  1. […] Visitez le site de Beninwebtv Author: {Beninwebtv} […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.