La première télé béninoise 100% Web

Bénin: les travaux d’aménagement des berges de Cotonou démarrent ce jour

Les travaux d’aménagement des berges lagunaires de Cotonou vont démarrer ce vendredi 11 Août 2017. En prélude au lancement des travaux et vue la résistance de quelques citoyens qui s’offusquent contre le dédommagement a eux octroyé par l’état, le préfet du département du Littoral, Modeste Toboula a fait hier une descente sur le terrain pour mettre en garde contre toute perturbation des travaux.

En effet, la descente du préfet Modeste Toboula à Akpakpa Dodomey dans l’après midi de ce Jeudi 10 Août 2017,  entre dans le cadre de la prise de dispositions requises pour sécuriser le démarrage des opérations de mises en valeur des berges lacunaires de Cotonou.

Assisté du coordonnateur du projet, le préfet Modeste Toboula  a fait le tour des lieux devant faire objet de libération systématique suivant le plan urbaniste conçu à cet effet et instruit les forces de l’ordre pour un cadrage sécuritaire sans faille des opérations.

Présence de poche de résistance en dépit du dédommagement jugé insignifiant:

Dans le cadre de l’opération de l’aménagement de la berge lagunaire de Cotonou anarchique occupée par des populations venues du département du Mono pour la plupart, le gouvernement du président Talon dans un souci de prévenir des situations sociales, a procédé au dédommagement des personnes invitées à libérer l’espace public.
Si dans leur rang, certains ont pris la mesure de la situation et se sont retirés dans leur village après avoir reçu leur dédommagement au niveau du ministère du cadre de vie et du développement durable, d’autres par contre s’entêtent toujours à ne pas obtempérer.

Pour ces derniers, le gouvernement n’a pas fait preuve de justice sociale après la prise de la décision de libération des berges lagunaires.

Pour mieux comprendre le sens de leur mécontentement, nous avons fait une descente sur les lieux. Selon les témoignages recueillies, c’est le montant du dédommagement qui pose problème à leur niveau. A les croire, le gouvernement a décidé de distribuer à chacun d’eux une somme de 200.000FCFA en guise de dédommagement. Ils jugent ce montant insignifiant et demande au gouvernement de revoir sa copie.

Selon quelques indiscrétions, certains élus locaux leur aurait demandé de ne pas aller chercher l’argent en attendant que des négociations avec le gouvernement permette d’élever un peu le  niveau de la cagnotte. Malheureusement, certains parmi eux se sont rendus au ministère du cadre de vie pour retirer leur dédommagement ce qui à leur propos complique davantage les négociations.

Il faut rappeler que ces populations sont sur le domaine public où ils ont installé leur logis en matériaux précaires. A en croire le préfet Modeste Toboula lors de sa descente d’hier, le gouvernement n’était pas obligé de dédommager ces populations qui se sont non seulement installés sur le domaine public mais polluent par ailleurs la lagune.

Sa descente de ce Jeudi 10 Août 2017 s’inscrit donc dans une démarche préventive contre toute tentative de perturber le déroulement normal des travaux d’aménagement de la berge lagunaire de Cotonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.