La première télé béninoise 100% Web

Conseil des Ministres du 26 juillet : 13 agents de l’Etat radiés pour faux diplômes (liste)

Le conseil des Ministres de ce 26 juillet 2017 a prononcé la radiation de 13 agents de l’Etat dont 11 élèves professeurs adjoints contractuels, détenteurs de faux diplômes. Une décision qui fait suite au compte rendu du Ministre du travail et de la fonction publique des travaux de la commission chargée de la vérification de l’authenticité des diplômes détenus par les agents de l’Etat au titre du 1er trimestre de l’année 2017.

Selon le compte rendu du Ministre du travail et de la fonction publique, 12.014 dossiers ont été dépouillés par la commission dont 7.825 ont fait l’objet d’investigation dans les structures de délivrance de diplômes et 4.189 traités par les structures de délivrances de diplômes. Au nombre des dossiers dépouillés, 19 sont présumés faux dont 13 sont établis faux après audition des faussaires.

Il s’agit de :
  • Dansou Gbagou Cadès, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Yayi Taye Pascal, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Sagbohan Godonou Christian, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Degbegni François Xavier, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Seto Donatien José, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Kpodo Joachim, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Agnikpé Adolphe Dossou, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Sogbossi Mahougnon Jean Claude, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Adouvoeko Sètchégnon Blaise, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Cambie Tantina Landry, Informaticien pupitreur ;
  • Avounsoukpo Gérard Coovi, Enseignant ;
  • Hacheme Hubert Smith, Elève professeur adjoint contractuel ;
  • Tamègnon E. Hyppolite Eric, Elève professeur adjoint contractuel.

Le gouvernement a demandé au Ministre de l’économie et des finances ainsi qu’au Garde des sceaux, Ministre de la justice et de la législation, de mettre fin au paiement de leur salaire et accessoires des mises en cause et d’enclencher les poursuites judiciaires à leur encontre. Le gouvernement entend poursuivre les contrôles dans d’autres corps de l’administration publique béninoise.

Rappelons qu’en novembre 2016, le gouvernement béninois avait déjà épinglés 78 faux diplômes dans l’administration publique dont 69 faux Bac du Niger, 1 faux Bac du Congo, 1 faux Bac du Togo, 1 faux Bac de la Guinée Conakry, 1 faux Bac de la Mauritanie, 1 faux Bac du Mali, 3 faux Bac du Burkina Faso et 1 faux diplôme de Maîtrise en Sciences économiques et de gestion.

1 commentaire
  1. Patriote dit

    Bon job

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.