La première télé béninoise 100% Web

Santé : la Chine au cœur du commerce d’ovules humains

La Chine a introduit la limitation des naissances à la fin des années 70 pour freiner une démographie alors galopante et une pauvreté chronique. C’est ainsi qu’a fait son apparition, la politique de l’enfant unique qui se manifeste essentiellement par la pénalisation des parents de plus d’un enfant, mais aussi par la réalisation d’avortements, la stérilisation par la  force et les avortements tardifs. Cette politique, appliquée pendant plus de 30 ans, a conduit la Chine à un déséquilibre alarmant qui donne le vertige. La Chine compte aujourd’hui un surplus de 30 à 40 millions d’hommes. Ainsi, un jeune chinois sur cinq est incapable de se trouver une épouse.

Cette politique gouvernementale de l’enfant unique a conduit les couples qui veulent avoir un enfant à prendre des mesures sévères pour éviter d’avoir une fille. Ainsi, certaines cliniques illégales offrent des packs complets comprenant les ovules, la gestation Pour Autrui (GPA) et l’avortement si le bébé s’avère être une fille. Bien que cette « industrie de la fertilité clandestine » soit illégale, les cliniques en font même la publicité. Cette pratique inhumaine est alimentée par la collecte d’ovule chez les femmes contre une rémunération de 20.000 à 30.000 yuans (environ 1.700.000 à 2.500.000 f CFA).

Pourquoi ce commerce d’ovules prend de l’ampleur aujourd’hui ?

Le Jeudi 29 Octobre 2015 aura été une date historique pour le monde entier en particulier les habitants de l’empire du milieu. La Chine vient de mettre un terme à la politique de l’enfant unique en vigueur depuis 1979 et autorise désormais tous les couples à avoir deux enfants dans un contexte de vieillissement de la population, un « déficit » chronique de femmes. C’est ainsi que l’introduction de la politique du second enfant a conduit de nombreux couples, incapables d’avoir un second enfant ou déjà vieux, à rêver d’un deuxième enfant.

Ainsi, nombreuses femmes plus âgées qui souhaitent avoir maintenant un second enfant ne peuvent plus concevoir naturellement. Des cliniques spécialisées offrent ainsi des services complets, aux femmes vielles désireuses de concevoir. Des jeunes filles (18 à 25 ans) avec une bonne apparence sont choisies par des intermédiaires commerciaux en ovules humains comme donneuses d’ovules. Selon China News Service, la Chine a accordé à 432 hôpitaux, l’autorisation d’utiliser la technologie de la reproduction assistée, avec environ 700 000 procédures effectuées chaque année, donc le besoin d’au moins 700 000 ovules par an pour uniquement cette procédure.

Selon Beijing News, la demande d’ovules  dépasse l’offre en partie parce que plus de 40 millions de personnes en âge de procréer sont stériles, ce qui représente environ 15% de toutes les personnes en âge de procréer. Cette stérilité est causée en grande partie par la politique de l’enfant unique. Actuellement, les prix affichés pour l’achat d’ovules auprès des jeunes filles varient de 20 000 à 50 000 Yuans (environ 1.700.000  – 4.500.000 f CFA).

Selon Ai Xioming, professeur en études sur les femmes, « Ce n’est rien de nouveaux dans la Chine d’aujourd’hui, le corps humain est devenu une marchandise ». Cette industrie de la fertilité clandestine, traite non seulement les bébés comme des marchandises à jeter à la poubelle si elles s’avèrent être insatisfaisantes, mais plus, elle ne porte aucun respect aux femmes dont les ovules sont un produit essentiel pour elles.

2 commentaires
  1. […] Source: beninwebtv.com […]

  2. […] Source: beninwebtv.com […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.