En visite au Mali, Emmanuel Macron affiche sa politique impérialiste envers l’Afrique

Le président français Emmanuel Macron a appelé vendredi au Mali devant son homologue Ibrahim Boubacar Keïta à une "accélération" du processus de paix. AFP CHRISTOPHE PETIT TESSON
----Publicité----
Bannière Apias

Le président français, moins d’une semaine après son investiture s’est rendu ce jour vendredi 19 mai au Mali. Il sonnait un peu moins de 10h GMT, quand l’avion du locataire de l’Elysée se posa à la base militaire de Gao, une ville située à 1 192 km de la capitale Bamako, soit environ 16 heures de route.

Pourquoi pas la capitale Bamako ?

L’objectif comme annoncée est de galvaniser les troupes de l’opération Barkhane qui sont dans les cinq pays du G5 à savoir Le Burkina-Faso, le Niger, le Tchad, la Mauritanie et le Mali. Cette force de 4.000 soldats  qui est la plus importante troupe de la France à l’Etranger et toujours controversée par les autorités de ces pays, a son Etat-major au Tchad, plus précisément à la base militaire du camp KOSSEI (N’Djamena). Donc la visite pouvait être simplement dénommée  « Visite d’Emmanuel Macron dans un département français outre-mer ». La belle preuve est que le président malien Ibrahim Boubacar Keita à effectuer, lui aussi, le déplacement au même titre que son  homologue français.

La revue des troupes françaises a été faite par les deux présidents.  Est-ce une erreur diplomatique ? Non.  Normalement, c’est l’invité qui passe en revue la troupe étrangère et reçois les honneurs militaires. Qui est invité et qui est étranger à Gao ? Les deux présidents ont dus alors passer en revue la troupe française. Prévue pour durer six (6) heures, cette visite aura apporté 45 minutes d’entretien au président malien.  En somme, la leçon à retenir de cette visite du président français n’aura été rien d’autres que « Africains, prenez votre destinée en mains et vous serez moins humiliés« .

Emmanuel Macron vient donc d’inciter à l’union des peuples africains car affirme t-il, «… Les terroristes prospèrent sur la misère, les terroristes prospèrent sur la désagrégation des sociétés… ». La question est de savoir qui a causé cette misère, qui a causé cette désagrégation de l’Afrique ?

commentaire

2 COMMENTAIRES

  1. La fin de l’article sous entend que c’es tla France qui serait a l’origine de la désagrégation de l’Afrique. L’Afrique et notamment le Bénin, Dahomey de mon temps est indépendant depûis 56 ans et s’est désagrégé du fait de l’incompétence crasse doublée d’un racisme qui a empêché tout développement . Le dahomey devenu Bénin sous Kérékou a été d’une instabilité politique rare. Le quartier latin de l’Afrique est devenu une pétaudière Des voyous a la Houngbédji ne sont pas prêts de relever la moralité des élus. Pauvre Afrique, vous n’avez besoin de personne d’étranger au pays pour remonter au cocotier.

  2. Je me demande quels ancetres invoquer pour regler le probleme de l Afrique! N deyessan!
    Aussi, l article est truffe de fautes, faites attention la prochaine fois pour la credibilite du magazine

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom

Êtes-vous Humain ? *