Non-lieu dans l’affaire PPEA2: Martin Assogba demande la réouverture du dossier

Martin ASSOGBA François Hollande
Martin ASSOGBA, Président de l'ONG ALCREER
----Publicité----
Bannière Apias

Le non-lieu prononcé le Mardi 16 Mai 2017 par le Juge Rodolphe Azo dans l’affaire du deuxième compact du Programme Pluriannuel du secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA Il) continue de faire des vagues dans l’opinion publique. Si pour certains, cette décision du juge est surprenante, pour d’autres, beaucoup de points d’ombres restent en suspens.

Pour sa part, le président de l’ONG ALCRER, Martin Assogba estime que la justice a raison de déclarer un non-lieu dans ce dossier pour le moment. A en croire le président de l’ONG Martin Assogba, cette décision de la justice permettra au gouvernement de faire appel pour que les personnes réellement concernées par le dossier soient écoutées.

A en croire le président Martin Assogba, la réouverture du dossier et l’inculpation des vrais coupables dans ce dossier permettrait d’en arriver à une décision qui reflète la réalité car selon lui, les vrais coupables n’ont pas été présentés à la justice.

commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom

Êtes-vous Humain ? *