Mali : la Hac annonce la fermeture de 47 radios privées pour « non respect de la loi »

Fodié Touré, président de la Haute autorité de la communication (Hac) du Mali
----Publicité----
Bannière Apias

L’instance de régulation des médias au Mali après avoir tenu le 13 avril 2017, sa première session ordinaire de l’année en cours, a  ordonné la fermeture de 47 radios privées émettant dans le pays. « 47 radios privées ont reçu l’ordre de fermer »  a fait savoir Fodié Touré, président de la Haute autorité de la communication (Hac) du Mali, qui a rappelé que « des mises en demeure ont été envoyées » préalablement à ces médias qui ne se sont toujours pas conformés à la réglementation.

Un fermeture qui a suscité beaucoup d’étonnements et d’incompréhensions au sein des prometteurs de ces organes de presse. « On ne ferme pas une radio comme on ferme une boutique ; et il faut éviter le deux poids deux mesures », a réagi Bandiougou Danté, le président de l’Union des radios et télévisions libres du Mali (Urtel). Pour lui, « Il faut donner le temps à ces radios de se conformer à la loi ». 

Pour le président de  L’Urtel qui est un regroupement qui revendique 400 radios libres réparties sur le territoire du Mali, il faut plutôt aider ces radios à grandir et à se conformer à loi même s’il reconnait que les radios menacées de fermeture ne disposent pas d’une autorisation d’émettre ou alors n’ont qu’une autorisation provisoire.

commentaire

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom

Êtes-vous Humain ? *