La première télé béninoise 100% Web

France: nouvel attentat déjoué de justesse à quelques jours de la présidentielle

Deux hommes, âgés de 24 ans,et 30 ans environs, de nationalité française ont été interpellés ce mardi 18 avril à Marseille. Ils ont été appréhendées dans leur appartement situé dans le 3e arrondissement de Marseille avec plusieurs armes et d’importantes quantités d’explosifs artisanaux du TATP (Tripéroxyde de triacétone, peroxyde d’acétone un explosif, découvert à la fin du 19e siècle par un chimiste allemand et devenu depuis le début des années 2000 une arme de choix pour les terroristes qui l’ont rebaptisé “mother of Satan” mère du diable).

A en croire le ministre de l’intérieur, Matthias Fekl, la cible de ce projet d’attentat n’a pas encore été établie, mais le TATP découvert était suffisamment sec pour laisser craindre un passage à l’acte imminent, certainement « dans les tout prochains jours ». Selon une source policière cité par le journal LeMonde, « les deux suspects se seraient rencontrés et radicalisés en 2015 lors d’un séjour en prison à Sequedin (Nord). Le plus jeune, Clément B., libéré cette même année, est soupçonné d’avoir effectué un séjour en Syrie. Son complice, Mahiedine M., sorti de prison en 2016, était suspecté depuis plusieurs mois de chercher à se procurer des armes et avait fait l’objet d’une perquisition administrative en décembre 2016. Il devait se voir signifier une mesure d’assignation à résidence, mais avait entre-temps disparu de son domicile ».  La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a eu l’alerte depuis près de deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.