La première télé béninoise 100% Web

Affaire “18kg de cocaïne”: quand la douane prend Sébastien Ajavon à contre pied

L’Affaire des “18kg de cocaïne pure” retrouvés dans l’un des conteneurs de la société Comon Cajaf SA en dépotage au port de Cotonou continue de tenir le peuple béninois en haleine. Après la sortie du médiatique de l’ex PDG du groupe Cajaf , Sébastien Ajavon le 16 avril dernier, c’est la douane béninoise par l’entremise du secretaire général du syndicat des douaniers béninois Sydob qui est monté au créneau pour démonter les arguments de la société.

A lire aussi: Sébastien Ajavon explique pourquoi il réclame 250 milliards dans l’affaire des “18kg de cocaïne pure”

D’abord en conférence de presse puis sur une émission débat sur une chaine locale, Marcelin Laourou soutient mordicus qu’il n’y a jamais eu substitution du plomb numéro 113893 objet de toutes les polémiques.« C’est le même plomb qui est arrivé avec le container de drogue qui a été présenté. Il n’y a jamais eu de changement de plomb” fera t-il savoir. Tout en exhibant plusieurs documents et courriers entre les services de la douane et ceux de la société Comon Cajaf, le secretaire général du Sydob fera savoir que tout est fait à dessein par les responsables de Comon Cajaf pour discréditer l’institution douanière. Car, explique le responsable syndical, il arrive plusieurs fois que Cajaf Comon écrive pour dénoncer des changements de plomb. Et habituellement, le constat est fait ensemble avec la Douane. “Même le 24 février, Cajaf Comon a dénoncé le changement ou rupture de plomb. Mais ils en ont pris possession. Alors que dans l’affaire de cocaïne, ils ont pris prétexte du changement de plomb pour se défendre » a laissé entendre Marcelin Laourou.

A lire aussi: Sur Rfi, Patrice Talon répond aux accusations de Ajavon dans l’affaire “18kg de cocaïne pure”

Et le secretaire général du Sydob ne s’arrête pas là. Même l’itinéraire emprunté par le navire transportant lesdits conteneurs était douteux selon Marcelin Laourou. « En quittant le Brésil et en faisant un transbordement à Las Palmas, il devrait mettre le cap sur le Port de Lomé. Mais au lieu de cette destination, le navire a mis le cap sur le Nigéria avant de venir au Bénin » et «un navire qui quitte le Brésil et met le cap sur Nigéria est d’office suspecté » fait observer Marcellin Laourou qui se dit prêt pour un débat contradictoire avec les autorités de Cajaf Comon SA en attendant de se retrouver devant les tribunaux où il entend au nom de l’institution douanière porter plainte contre les responsables de Cajaf Comon SA pour diffamation.

1 commentaire
  1. […] Affaire « 18kg de cocaïne »: quand la douane prend Sébastien Ajavon à contr… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.