Florent Couao-Zotti: « A Christelle Houndonougbo, mes sincères regrets… »

Florent Couao-Zotti
Florent Couao Zotti - Écrivain @PSI

Il circule en ce moment sur les réseaux sociaux un article « la belle ébène et son squelette dans le placard » que j’ai publié le 4 novembre 2015 sur mon mur. Le texte, en son temps, avait déclenché une longue controverse et Christelle m’avait poliment appelé pour s’en plaindre. L’instrumentalisation à laquelle cette publication avait donné lieu a été telle que le lendemain, je l’ai retirée, déclinant, dans un autre article — il y est toujours–les raisons qui avaient commandé cette réaction de ma part. J’en avais , là dessus, essuyé plus que des tuiles. Aujourd’hui, à l’occasion de la présentation du livre de Christelle « Accusée, pas coupable », on associe mon nom et ma photo à une contre-compagne pour faire piece au contenu de ce livre.

Je voudrais dire ici que je ne suis d’aucune complicité, ni d’aucun commerce avec les auteurs d’une telle entreprise et déplore qu’on fasse ainsi usage de mon image. Si je sais, envers et contre tous, assumer mes idées, je ne concois pas qu’on puisse m’impliquer dans une cabale de quelque nature que ce soit.

Bannière Horizontale APIAS

Florent Couao-Zotti

commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom

Êtes-vous Humain ? *