Bénin : ce que Talon et les responsables syndicaux se sont dit

Les responsables des centrales et confédérations syndicales

Le président de la République, Patrice Talon, comme annoncé depuis quelques jours, a échangé avec tous les responsables des centrales et confédérations syndicales à l’exception de ceux de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB). Lors de cette rencontre entre le chef de l’Etat et les responsables syndicaux, plusieurs sujets ont été abordés. Lire ci-dessous le point des échanges.

POINT DE L’AUDIENCE ACCORDEE PAR LE CHEF DE L’ETAT

Bannière Horizontale APIAS

Suite à la demande d’audience accordée aux  six confédérations et centrales syndicales, le Président de la République s’est entretenu avec les Secrétaires Généraux  accompagnés d’un membre  de leur bureau exécutif, ce jour Jeudi 16 Mars 2017 dans la salle de conférence de la présidence.

Les points abordés sont :

  1. Les menaces sur les libertés fondamentales
  2. Les menaces sur les emplois
  3. Les réformes amorcées et projetées sans concertation
  4. Les propositions de loi à l’étude à l’Assemblée Nationale
  5. La cherté de la vie et les fortes pressions fiscales
  6. Le non-respect des engagements pris par l’Etat

Le point des échanges avec le président de la République et ses collaborateurs, Abdoulaye BIO TCHANE, Irénée KOUPAKI, Adidjatou MATHYS et Joseph DJOGBENOU, se présente ainsi qu’il suit :

  • Le chef de l’état a convenu humblement avec les responsables syndicaux qu’il y a eu des dérives en ce qui concerne les libertés publiques fondamentales notamment sur la gestion de la situation sur les campus universitaires. Il s’en est désolé et s’est engagé à veiller personnellement à la sauvegarde des acquis en matière de libertés. Il a également reconnu que des dérives ont émaillé l’opération de libération de l’espace public et que le gouvernement s’emploiera à les corriger.
  • Concernant la menace qui pèse sur les emplois du fait des procédures de liquidations et de privatisation actuellement en cours dans nombre d’unités de productions notamment LE COTEB, la SONAPRA, l’ONASA, le CAIA, l’ex OCBN etc, le Chef de l’Etat a affirmé qu’aucun travailleur ne sera jeté au chômage dans les procédures en cours et que le volet social sera pris en compte avec une implication des travailleurs pour la sauvegarde de leurs intérêts.
  • A propos des reformes non inclusives qui s’opèrent dans tous les domaines, le Président de la République a pris acte du manque de communication et de concertation qui caractérise l’action gouvernementale. Il s’est engagé à y veiller.
  • Le président a reconnu les difficultés d’existence de ses compatriotes. Pour lui, il s’agit de la baisse du pouvoir d’achat des citoyens.
  • Par rapport au non-respect des engagements pris par l’état, le Chef de l’Etat a instruit le Ministre de la Fonction Publique pour faire le point exhaustif des dits engagements en collaboration avec les partenaires sociaux pour un échéancier consensuel d’application.
  • Le Chef de l’Etat a annoncé une rencontre le 24 Mars 2017 qui réunira l’ensemble des Confédérations et Centrales syndicales de travailleurs au Palais pour discuter, entre autres, des propositions de loi en étude à l’Assemblée Nationale.

Au-delà, cette rencontre a permis aux responsables syndicaux de dire de vive voix au chef de l’Etat, les inquiétudes et exigences des travailleurs face à la gouvernance actuelle.  La crédibilité du Chef de l’Etat sera appréciée à l’aune des actes qui seront posés les tous prochains jours pour concrétiser les déclarations de ce jour.

Par conséquent, les confédérations et centrales syndicales demandent à tous les travailleurs de garder la vigilance pour se battre contre la mise en péril des acquis sociaux et démocratiques. Elles ont déjà introduit une demande auprès du ministre d’Etat, président de la commission de négociations gouvernement centrales syndicales pour la convocation expresse d’une session extraordinaire afin de passer à la phase pratique de prise en compte des points de convergence de la séance avec le chef de l’état.

commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom

Êtes-vous Humain ? *