Bénin: de gros projets en vue pour booster le secteur de l’éducation au Bénin

Les responsables de la société « SAMTAL Technologies Sarl » ont annoncé samedi la création très prochaine d’une banque de l’enseignant béninois doté de prêt à un taux concurrentiel, l’installation d’une radio de l’enseignant pour traiter les informations relatives à l’éducation et la construction des logements sociaux pour les enseignants dans chaque chef-lieu de commune.

Ces projets, assurent ces responsables, visent à améliorer les conditions socioprofessionnelles des enseignants en leur permettant de bénéficier d’appuis divers.

”SAMTAL Technologies Sarl se positionne comme un levier d’appui aux sous-secteurs des enseignements maternel, primaire et secondaire au Bénin, et se présente comme une opportunité sans tambours ni trompette pour l’emploi des jeunes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication’’, ont soutenu les acteurs exerçant dans ce centre.

SAMTAL intervient aussi dans le volet social en apportant du soutien financier aux apprenants issus de familles modestes de nos lycées et collèges.

Des centaines de jeunes gens et jeunes dames, informaticiens, photographes, opérateurs de saisie et autres, y sont employés et gagnent leur vie dans ce service, notamment dans le domaine de la confection des cartes d’identité scolaire et professionnelle, du renforcement des capacités des enseignants, du soutien aux élèves et écoliers de milieux déshérites etc…

Au regard des enjeux que suscitent l’organisation et les appuis pour le système éducatif national, les responsables de la structure ainsi que les agents y exerçant lancent un appel au président Patrice Talon, de bien vouloir accompagner les actions de « SAMTAL Technologies Sarl ».

Ces différentes entités dirigées par des enseignements expérimentés à la retraite, qui composent le centre, jouent le rôle d’interface entre les ministères concernés et les bénéficiaires des services de SAMTAL Technologies Sarl, a-t-on rapporté.

A noter que SAMTAL est basé au quartier Sèmè à Bohicon à 500 m du CEG 1 de la ville, fonctionne sur propres ressources avec le soutien du syndicat des enseignants suisses.

(Avec ABP)

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.