Afrique de l’Ouest : Bertin Koovi met en garde contre l’adhésion du Maroc à la CEDEAO

----Publicité----
Bannière Apias

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook dans la soirée du samedi 25 février 2017, l’ancien candidat à la présidentielle de 2016 au Bénin, le Docteur Bertin Koovi a mis en garde les Etats membres de la communauté économique ouest africaine contre la volonté affichée du Maroc d’adhérer la CEDEAO. Pour le Docteur Bertin Koovi, spéciale de l’économie fondamentale, « l’adhésion du Maroc à la CEDEAO sera un frein à la Construction d’une économie des peuples négro africains. »

« Le Maroc antique a eu de frontière avec le Mali avant d’être diviser en deux Etats : le Maroc et la Mauritanie. Durant des siècles le Mali a été presque une colonie du Maroc antique, donc le Maroc peut se prévaloir de cela. Mieux, le Maroc est une puissance agricole qui n’arrive plus à déverser le surplus de sa production en Europe. Les 300 millions de consommateurs de la CEDEAO constituent donc un enjeu économique et stratégique pour le Maroc » a-t-il expliqué.

Selon le Docteur Bertin Koovi, l’adhésion du Maroc à la CEDEAO loin d être, à long terme,  un avantage pour les Etats membres de la communauté. « Le Maroc aura tous les avantages de la libre circulation des biens, mais nous autres (les Etats membres de la CEDEAO – ndlr) rien, puisque nous ne produisons pas. Le Maroc a, en 60 ans, construit une économie, ce sera donc un déséquilibre économique total. (…) Le Maroc n’est en rien un Etat panafricain, ne vous trompez pas, c’est une extension d’espace économique, regardez comment le négro-africain y est traité, vous comprendrez » a-t-il fait savoir.

commentaire