Bénin : liste des universités privées reconnues par l’état pour la rentrée 2016-2017

Restaurer  une éducation de qualité et faire reculer  le désert de compétence qui a caractérisé les écoles et les centres universitaires depuis quelques années reste le leitmotiv du gouvernement de la rupture et du Nouveau Départ qui continue toujours ses réformes dans le secteur éducatif en vue d’assainir ce milieu pris d’assaut par certains promoteurs qui n’ont d’objectif que de se faire de l’argent.

Dans cette dynamique, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique vient de retenir une liste d’universités privées dont les diplômes sont co-signés par l’état et qui remplissent un minimum de conditions. Il s’agit de :

  • Université Africaine de Technologie et de Management (UATM-GAZA),
  • Ecole Supérieur de Génie Civile : VERECHAGUINE A.K.
  • Haute Ecole de Commerce et de Management (HECM),
  • Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO),
  • IRGIB-AFRICA Université,
  • Ecole Supérieure Panafricaine de Management Appliquée (ESPAM),
  • Institut Universitaire Panafricain (IUP),
  • Ecole Supérieure d’Administration d’Economie de Journalisme et des métiers de l’Audiovisuel (ESAE),
  • Ecole de Formation des Enseignants du Secondaire SAPIENTIA,
  • Ecole Supérieure de technologie et de Gestion.

Selon le communiqué du ministre Marie-Odile Attanasso qui a rendu publique la liste des universités dont les diplômes sont co-signés par l’état et qui remplissent un minimum de conditions pour l’exercice de leurs activités, seuls les établissements universitaires ci-dessus mentionnés sont autorisés à démarrer la rentrée académique 2016-2017 prévue pour le 20 Octobre.

Les autres centres universitaires dont les diplômes de Licence et de Master sont co-signés par l’état et qui ne remplissent pas ce minimum de conditions pour l’exercice de leurs activités sont invités à se mettre à jour sans délai avant la date de la rentrée universitaire supra. Passé ce délai, ces centres universitaires seront simplement et purement suspendus.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.