MoovInter

Côte d’Ivoire: la capitale politique bientôt transférée d’Abidjan à Yamoussoukro

Yamoussoukro est en passe de porter enfin ses attributs de capitale politique de la Côte d’Ivoire. Le président Alassane Ouattara qui tardait jusque-là à concrétiser cette décision vient de réitérer son engagement, jeudi 11 avril 2019, à l’occasion de la cérémonie solennelle d`ouverture de la Session 2019 du Sénat.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a pris part à l’ouverture solennelle de la session ordinaire du Sénat qui s’est tenue dans la soirée de ce jeudi 11 avril à Yamoussoukro. Selon le chef de l’Etat ivoirien, l’installation du sénat à Yamoussoukro vise le transfert effectif de la capitale politique.

--- Publicité---

« La Côte d’Ivoire attend de votre Institution [Sénat, ndnr] qu’elle apporte au Parlement, les moyens de tirer profit de la richesse de la démocratie participative et de proximité, …. , l’installation, ici, à Yamoussoukro, du Sénat est la traduction de notre engagement à rendre effectif le transfert de la capitale », a déclaré le Président Ouattara dans son discours.

En effet, la décision avait été prise, en mars 1983, par le président Félix Houphouët-Boigny de faire de son village natal la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire. Depuis cette date, la ville attend toujours le transfert effectif de la capitale d’Abidjan à Yamoussoukro. Les différents président qui se sont succédé à la tête du pays se sont engagés à la réaliser, sans pour autant que cela soit effectif.. Abidjan, bien qu’étant la capitale économique de la Côte d’Ivoire, continue ainsi de regrouper l’ensemble des services de l’Etat et des institutions de la République.

Au cours de sa présidence, Laurent Gbagbo avait décidé de concrétiser ce transfert effectif de la capitale à Yamoussoukro. L’ex-président ivoirien avait engagé plusieurs grands travaux, notamment la construction du palais présidentiel, de l’hôtel des députés . Mais ces travaux ont soudainement été arrêtés par le président Alassane Ouattara lorsqu’il est arrivé aux affaires à la suite de la crise post-électorale en avril 2011.

Le 12 Avril 2018, il y a exactement un an, lors de la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire du Sénat, Alassane Ouattara avait annoncé l’installation bientôt à Yamoussoukro de la Cité judiciaire, du Centre Fiduciaire de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de bien d’autres projets d’envergure.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus