MoovInter

Côte d’Ivoire: expulsé manu-militari vers le Bénin dans un avion, Kemi Seba introuvable

Activement recherché par la police ivoirienne, Kemi Seba s’est rendu, le mardi 26 mars 2019 à la DST où les membres de son staff notamment son proche collaborateur Hery Djehuty sont détenus. Après interrogatoire, l’activiste béninois Kemi Seba a été mis dans un avion en direction du BÉNIN aux alentours de 20h40 sur Air Côte d’Ivoire. Mais aux dernières nouvelles, sa famille et ses proches collaborateurs n’ont pas de ses nouvelles.

Annoncé pour être au Bénin vers 00h l’activiste Kemi Seba est introuvable depuis son atterrissage. « Après interrogatoire, son proche collaborateur Hery DJEHUTY vient d’être relâché. Kemi Seba en route pour Cotonou. Manu-militari dans un avion par le pouvoir de OUATTARA » a informé le bureau international de l’ONG Urgences Panafricanistes sur sa page Facebook.  Mais aux dernières nouvelles, il serait arrivé tard dans la nuit du 26 au 27 mars 2019 à l’aeroport cardinal Bernadin Gantin de Cotonou, puis interpellé par la police.

--- Publicité---

Selon son proche collaborateur, Hery Djehuty contacté par Benin Web TV, tard dans la nuit, il a été aperçu en direction de Cotonou mais la situation est confuse. « Kemi Seba a été interpellé hier soir à sa descente de l’avion par la police béninoise sur ordre de l’interpole. Jusqu’à présent nous avons pas connaissance de son lieu de détention, pas de nouvelles aussi » a indiqué la coordination béninoise de Urgences Panafricanistes à Benin Web TV.

Pour rappel, Kemi Seba et son staff sont en Côte d’Ivoire pour la phase ivoirienne du procès contre la FrançAfrique après la Centrafrique, le Bénin et le Burkina Faso. Pour Kemi Seba, il s’agira de façon symbolique et pacifique d’engager le débat d’idées sur les réseaux de la Françafrique et de permettre au peuple de s’exprimer librement. Un travail de diffusion des idées et d’éveil des consciences qui dans une Afrique en recherche d’avancée politique ne devrait pas effrayer nos dirigeants. A l’occasion, la population ivoirienne observera donc de près les débats portant sur le néocolonialisme français. Mais la Côte d’Ivoire semble ne pas vouloir de Kemi Seba sur son territoire et l’expulse comme ce fut le cas en 2017 au Sénégal.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus