Bénin / Politique : Les verts cauris toujours indécis

L’alliance politique qui avait soutenu, pendant dix ans d’exercice du pouvoir d’Etat, l’ancien président de la République du Bénin, Thomas Boni Yayi s’efforce de revenir sur l’échiquier politique national après le cuisant échec de leur candidat à la présidentielle de Mars 2016.

Après la sortie dite de Grand-Popo où les élus parlementaires de cette coalition politique affichaient clairement leur bonne volonté à accompagner toute action du régime actuel allant dans le « bon sens et qui favorise le mieux-être social des citoyens béninois », la deuxième du genre médiatique qui s’est tenue ce mercredi, loin d’entériner les décisions des parlementaires cauris, a démontré une autre face « cachée » mais ambiguë des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) .

>>> A lire aussi : Sortie médiatique des FCBE : les faiblesses du gouvernement Talon passées en revue

Dans des démonstrations communicationnelles « majestueusement » entretenues par les caciques de l’ex régime défunt, les verts cauris ont tenté, tant bien que mal de clarifier leur position sans le pouvoir véritablement. Dans leur dénonciation, ce que le peuple connaît déjà en profondeur, les « disciples politiques » de Thomas Boni YAYI ont été plus théoriques que pratiques. Aucune dénonciation n’est accompagnée de preuves convaincantes ou de documents authentiques pouvant prouver la véracité de leurs propos.

« Nous allons désormais jouer à la veille et nous allons nous prononcer à chaque fois que le besoin se fera sentir et que nous le jugeons opportune », a encore déclaré le coordinateur national des FCBE sur la télévision SIKKA TV au lendemain de leurs « regards croisés » de ce mercredi.

En termes clairs, la position politique des FCBE face au régime de la rupture est toujours mitigée et ambiguë. Ce qui fait dire d’ailleurs à certains Béninois qu’ils seraient « des centristes ». La volonté des Béninois d’enregistrer un parti de l’opposition sous l’ère de la gouvernance Talon devrait encore attendre car les tractations seraient toujours en cours pour le positionnement de tel ou tel acteur des FCBE pour n’importe quel strapontin.

>>> A lire aussi : Bénin : voici la déclaration de l’Alliance FCBE sur la gouvernance du régime Talon.

Sur des dossiers brûlants de l’actualité et qui font courir nombre d’acteurs impliqués, les membres de la coalition ont préféré s’esquiver laissant libre cours à tout autre commentaires et spéculations dans l’opinion publique. Le peuple aurait aimé connaître les tenants et les aboutissants du dossier désormais appelé « SEGUB gate » avec les fcbe mais ces derniers ont choisi d’éviter le sujet. « Nous n’allons pas nous prononcer sur ce dossier en ce moment. Le jour viendra et nos techniciens dans ce domaine réagiront comme il le faut. Mais pour l’heure, nous gardons le silence », ont-ils clairement signifié lors de leur sortie politique.

Sur la question de leur position réelle sur l’échiquier politique national, le coordinateur des FCBE, Eugène Azatassou, s’en est remis à l’instance politique de la coalition qui se prononcera bientôt à travers un congrès qui se tiendra avant la fin de cette année. Aussi, sont-ils disposés à œuvrer aux côtés du président pour des actions de développement. De ces propos plus ou moins rassurants, l’on se demande si les FCBE ne seraient pas dans de beaux draps dans certains dossiers encore que les audits sont lancés dans différentes structures pour vérification des fonds et la gestion de ces sociétés et structures étatiques. Ce qui les obligerait à ne pas s’opposer de facto au régime Talon.