Bénin : La réaction de Aboubacar Yaya après la décision de suspension des concours.

Aboubacar Yaya

Suite à la polémique suscitée par la suspension de tous les concours organisés par le régime de l’ancien président Boni Yayi de janvier 2015, l’ancien ministre du travail et de la fonction publique Aboubacar Yaya est sortie de son mutisme dans la matinée de ce jeudi 14 avril. Dans une interview accordée aux confères de la Radio Fraternité Fm de Parakou, l’ancien ministre de Boni Yayi affirme que « le concours n’a pas été annulé. Le gouvernement n’a pas les compétences d’annuler un concours. (…) C’est la chambre administrative de la cour suprême qui a ce pouvoir là. »

>>> A LIRE AUSSI : Bénin : Le gouvernent suspend tous les concours depuis le 1er trimestre de 2015.

Si le gouvernement annulait ces concours, poursuit-il, le gouvernement sera poursuivit pour excès de pouvoir. Pour Aboubacar Yaya, contrairement à ce qui se dit dans l’opinion publique, les concours ne sont pas annulés mais suspendus le temps que la commission d’enquête que le gouvernement entend mettre sur pied fasse la lumière sur les soupçons de fraudes qui entachent la crédibilité desdits concours. « Les lauréats sont bels et biens des agents permanents de l’État » disait-il pour rassurer les lauréats, qui selon ses dires, « ont déjà pris un avocat pour se défendre dans ce dossier. »

Interview réalisé par nos confères de la Radio Fraternité FM Parakou.

Par la même occasion, l’ancien ministre Aboubacar Yaya rejette en bloc toutes les accusations de corruption dans le cadre de l’organisation de ces concours. « Je dis et je le confirme, (…) ces concours sont propres et je défie les béninois de venir dire qu’ils m’ont remis de l’argent pour que leurs enfants soient admis à ces concours. Je dis bien quiconque. » a-t-il martelé avant de dénoncer l’acharnement dont il fait l’objet depuis la montée en puissance des rumeurs de fraudes dans l’organisation des concours. « Ceux qui disent que les concours sont frauduleux, je vous dis jusqu’à présent, ils n’ont pas déposé une plainte devant la cour suprême. S’ils savent qu’ils sont sincères, ils n’ont qu’à aller se plaindre devant la cour suprême ! » a-t-il déploré.

Pour finir, Aboubacar Yaya lance un appel au gouvernement du président Patrice Talon. « Je dis au nouveau gouvernement de ne pas se faire berné. On ne dirige pas un pays sur la base des rumeurs. » disait-il. Aboubacar Yaya a par ailleurs encouragé les lauréats à poursuivre leur manifestation entamée ce matin devant la présidence de la république pour revendiquer leur droit.