Bénin : Inspection du nouvel aéronef; vers un nouveau scandale du régime Yayi?

Le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hèhomey était ce jour à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou pour entre autres s’imprégner de l’état de l’aéronef acquis par l’ancien président Boni Yayi à la veille de la fin de son dernier mandat constitutionnel.

Cette visite d’inspection du ministre Hervé Hèhomey a révélé plusieurs anomalies au niveau de l’aéronef. En effet, contrairement à l’idée que le peuple béninois se faisait de l’acquisition de cet engin volant ; l’aéronef n’a rien d’un appareil neuf. Selon les explications du directeur de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, l’appareil appartiendrait à un sud-africain qui l’a troqué contre l’ancien avion et un montant de plus de trois millions de dollars ; un montant dont le sud- africain n’est pas encore entré en possession.

En d’autres termes, l’aéronef n’appartient pas encore à notre pays parce que le processus d’acquisition de l’appareil n’est pas encore à terme selon les explications données par les responsables de l’ANAC. C’est ce qui justifie d’ailleurs l’inexistence dans l’avion de tout document pouvant attester que l’appareil appartient désormais à notre pays.

L’autre anomalie relevée par le ministre est l’absence de la plaque d’identification qui a été enlevée. Face à cette situation et le doute qui plane sur l’état de navigabilité de cet appareil, le ministre a demandé qu’un rapport soit fait sur les observations afin que le gouvernement décide en toute souveraineté de l’opportunité d’un audit plus approfondi.

Mais déjà, on peut se demander si ce joyau acquis pour nous par l’ancien président boni Yayi ne nous réserve pas des surprises plus grandes. Ne tendons-nous pas vers un autre scandale portant l’empreinte de la refondation ? Le temps nous situera davantage.