AF-SUD : La cour donne 45 jours à Zuma pour rembourser les frais de sa propriété.

Jacob Zuma

La Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné mercredi au président Jacob Zuma de rembourser « sous 45 jours » une partie des frais de sa propriété privée payés par le contribuable, une affaire à l’origine d’un énorme scandale.

« Le président doit personnellement payer la somme déterminée par le Trésor public dans les 45 jours suivant la décision de cette cour« , a déclaré le président de la Cour constitutionelle sud-africain, Mogoeng Mogoeng, estimant que Jacob Zuma n’avait « pas fait respecter, ni défendu, ni suivi la Constitution« . C’est donc un revers cinglant que le président sud-africain Jacob Zuma a subi  jeudi avec un arrêt historique de la plus haute juridiction du pays qui l’a reconnu coupable d’avoir violé la Constitution en utilisant des fonds publics pour sa résidence privée et lui a ordonné de rembourser l’argent. Jacob Zuma n’a « pas fait respecter, ni défendu, ni suivi la Constitution« , a encore insisté Mogoeng Mogoeng, en livrant pendant plus d’une heure son arrêt accablant, rendu à l’unanimité des 11 juges de la Cour.

En 2014, la médiatrice de la République, Thuli Madonsela, chargée de veiller au bon usage des deniers publics, avait déjà estimé que le président avait « indûment bénéficié » du chantier sur son domaine et devait « rembourser un pourcentage raisonnable des coûts ». Mais le président ne s’y était pas plié. « Le fait que le président n’ait pas obtempéré (…) est une violation de la Constitution« , a asséné jeudi Mogoeng Mogoeng.